Amende de 539 millions de dollars : Samsung sanctionné pour plagiat sur Apple

Depuis de nombreuses années maintenant, la lutte fait rage entre le géant coréen Samsung et son homologue américain Apple. Les deux leaders du marché de la téléphonie mobile se livre un duel à distance avec leurs smartphones respectifs. Mais au-delà du marché des portables premium, les deux concurrents ont déjà eu à en découdre devant la justice. Dans un procès qui vient de rendre son verdict, Samsung a été condamné à verser une amende colossale à son meilleur ennemi.

Sur le marché de la téléphonie mobile, certains acteurs peuvent avoir le sourire. C’est notamment le cas de Xiaomi et d’Apple. Le constructeur chinois confirme en effet progressivement son essor sur le marché des smartphones, et vient notamment d’annoncer le lancement de son futur MIUI 10. Pour sa part, Apple a obtenu gain de cause dans son procès qui l’opposait à Samsung. Avec une amende de plus de 530 millions à verser à Apple, le géant coréen n’est pour sa part pas vraiment à la fête.

Ce fut long, mais le verdict est enfin tombé. Sept ans après l’ouverture de l’instruction, Samsung est finalement reconnu coupable. Le méfait de l’entreprise coréenne ? avoir plagié le smartphone de son concurrent. L’un des motifs qui faisaient s’affronter Apple et Samsung devant la justice était notamment la copie du design des iPhone. Et d’après la justice il semblerait qu’Apple ait raison. Le format rectangulaire aux angles arrondis serait en effet un signe distinctif propre aux produits de la firme de Cupertino. Sans s’y attarder, on peut effectivement constater une ressemblance entre l’iPhone 4 et le Samsung Galaxy S. Mais Samsung ne compte pas baisser les bras.

Déjà, en 2011, l’entreprise asiatique avait été condamnée à verser quelques 400 millions de dollars à Apple. En désaccord avec cette décision, Samsung avait décidé de faire appel. Pour l’instant, il semblerait que mal lui en ait pris, la nouvelle sanction étant plus lourde que la précédente. Mais si la question du design semble être passée, un autre point motive Apple dans sa démarche. Outre l’aspect, c’est notamment au niveau de certaines fonctionnalités qu’Apple estime avoir été plagié. Le géant américain a également obtenu gain de cause concernant la propriété de la fonctionnalité permettant de zoomer en tapotant sur l’écran.

Si Samsung peut sourire jaune, il semblerait paradoxalement qu’il en soit de même pour Apple. Le constructeur à la pomme aurait effectivement réclamé la modique somme d’un milliard de dollars en guise de compensation. Cette somme, considérable, est justifiée selon l’entreprise de Cupertino par le fait que Samsung aurait tiré profit des caractéristiques des smartphones d’Apple pour booster les ventes de ses smartphones.

Toutefois, comme le soulignent plusieurs sites spécialisés à l’image de MonPetitForfait.com, cette décision de la justice américaine peut soulever d’autres questions. Le dernier iPhone X d’Apple, qui se démarque par son encoche caractéristique, fait particulièrement l’objet d’interrogations. Alors que nombre de mobiles présentant une encoche ont également été commercialisés, la question du design propre à un appareil mérite alors d’être posée. Et dans cette situation, Apple ne serait pas à l’origine de cette spécificité. C’est effectivement un mobile de l’entreprise Essential qui aurait lancé cette tendance. Il s’agit de l’Essential Phone, développé par la société du cofondateur d’Android, Andy Rubin.

De fait, Essential pourrait-il emmener ses concurrents en justice pour les mêmes raisons ?

Fabien B. Muhoya

Fabien B. Muhoya

Passionné des nouvelles technologies. Fan du robot vert. Fondateur et responsable du site.
share on: